L’ASSJ Badminton a 20 ans

Classé dans : Articles | 0

En l’an de grâce 1997 fut fondé le désormais célèbre club de l’ASSJ Badminton. L’objectif de ce club était le recrutement et l’entraînement de l’élite du Bad français. Bien sûr ces objectifs furent en toute modestie revus à une accessibilité du club au plus grand nombre.

Son siège sportif se trouve au gymnase Pierre Dupuy, bâtiment construit (sauf erreur de votre rédacteur) par Vauban en personne.

L’ASSJ verra passer bien des bureaux et des membres mais demeurera toujours au cœur des clubs sportifs de Saint-Junien avec un maintien de ses effectifs dans le temps qui permet au club de se maintenir parmi les 10 premiers clubs sportifs de la ville en nombre de licenciés.

Le club connaîtra de nombreuses années avec 3 équipes évoluant en régionales 1 et 2 et une montée proposée en nationale. Ce point sportif culminant a été impulsé par l’arrivée un beau soir de septembre d’une famille anglaise au club. Ces derniers fuyant le régime totalitaire d’un pays lointain. Ils entraîneront derrière eux plusieurs compétiteurs motivés et talentueux qui contribueront aux bons résultats sportifs. Comme tout club peut le connaître, il y aura aussi quelques fuites de « cerveaux sportifs » et le club connaît maintenant le sort de beaucoup d’autres, c’est à dire une période plus calme, et disons le, plus loisir. Aujourd’hui c’est 4 équipes évoluent en D3, D2 et D1.

L’ASSJ BAD c’est aussi sa mascotte « Lili » la célèbre vachette de St Junien connu pour ses participations à différentes animations TV dont notamment Interville, 7 à 8 ou les anges de TV réalité. Lili, fier et noble emblème de St Junien, accompagne ses sportifs depuis l’aube du club et ce à chaque tournoi. Elle connue tout de même quelques déboires. En effet lors du tournoi 2007 de l’ASSJ, Lili fut enlevée. Un club rival manifestement jaloux des résultats de l’ASSJ voulu faire pression sur le club en enlevant sa pupille. Après bien des dissensions au sein du club le choix fut pris de payer la rançon afin de récupérer saine et sauve le symbole du club. Lili est depuis en repos au sein du gymnase Pierre Dupuy est ne fait que quelques apparitions aux tournois du club afin d’encourager ses champions. Une garde lui est tout de même attribuée afin d’éviter toute nouvelle disparition.

Son bureau compte désormais 12 membres unis autour de leur président. Toute ressemblance avec un personnage célèbre de l’histoire et de ses 12 apôtres serait totalement fortuite. Là aussi sauf erreur de votre rédacteur personne n’a l’intention de trahir notre président …

L’ASSJ Badminton c’est aujourd’hui 75 licenciés de 5 à 65 ans entraînés et motivés. Soit environ 3000 kg de muscles dédiés au Badminton.
C’est une école de jeunes labellisée FFBaD avec 4 formateurs chics et chocs, sains dans leur corps et dans leurs esprits constituant la fine fleur de l’entraînement français. Son responsable Fabien « Fabichou » Le Tohic assure une continuité solide à l’école et un entrainement de qualité avec ses entraineurs : Andréa Morel, Lucas Viers et Alexandre Jacquin.

Le club aujourd’hui c’est son président : Nicolas Viers (ses intimes le surnomment l’Élu), son secrétaire : Thibault Camus connu pour sa victoire au grand concours de belote de St Sulpice les Feuilles, son trésorier : Frédéric Pagnat challenger du grand rallye de luge aquatique ainsi que ses 10 autres membres du bureau très actifs et motivés : Isabelle Voisin (vice-présidente), Samantha Batt (trésorière adjointe), Aurélien Strack (secrétaire adjoint), Fabien Le Tohic (responsable jeunes), Sébastien Roger (responsable site internet), Franck Morel, Hélène Duchiron, Emilie Rassat, Nadine Mounier et Vincent Rateau. Tout ce beau monde au service de ses sportifs et du badminton français.

En 2016–2017, l’ASSJ Badminton accueille les joueurs le lundi entre 20h et 22h le mercredi entre 18h et 20h pour les jeunes et 20h et 22h pour les adultes, le vendredi entre 18h et 22h et le samedi matin entre 10h et 12h. Le mercredi vos serviteurs vous proposent de 18h à 20h l’entraînement des jeunes et de 20h à 22h celui des adultes par : « El Maestro » Frédéric Pagnat l’homme qui murmurait à l’oreille des poneys (c’est comme l’oreille des chevaux mais en moins bien … et surtout en moins haut) et la « Femme de Fer » : Samantha Batt ancienne nationale de bad.

L’année 2017 sera, à n’en pas douter, très riche pour le club qui fêtera sa 20e année d’existence (c’est pas rien quand même) et comme cadeau d’anniversaire devrait voir le sol de son gymnase refait pour un meilleur accueil de ses joueurs.

Le point d’orgue de ce bel anniversaire sera le tournoi sénior du club des 4 et 5 mars 2017.

On a pas tous les jours 20 ans …

Ce texte a été rédigé par Guy de MAUPASSANT un soir de pleine lune